Histoire & Patrimoine

Histoire & Patrimoine de Poiseux

La commune de Poiseux est située sur le rivière Nièvre à une distance d’environ 20km de Nevers. Cette région, anciennement partie de la Gaulle, a été occupée par les Romains.

Les connaissances, selon les archives départementales remontent aux années 1250.

Les Romains utilisaient cette région comme lieu de repos de leurs troupes, ils y trouvaient de l’eau en assez grande quantité et surtout du gibier et des céréales.

Son nom 
En 1193, traduit par POISOLIUM et orthographié successivement POESEUX, POISUEX en 1277, POYSEX en 1355 et enfin POYSEULX en 1547. C’est sans doute cette forme qui par la suite d’une fausse étymologie a été traduit en PUTHEOLIS qui serait un diminutif de PUTENS (puits) et qui voudrait dire « le village des petits puits » d’où le nom des habitants de la commune les « Puthéoliens ».

En 1285, la paroisse comptait plus de 250 habitants. Pendant tout le Moyen Age, les gens de Poiseux sont soumis aux coutumes féodales, ils restent attachés à la terre du seigneur et moyennant une redevance annuelle et certaines conditions déterminées, ils cultivent les terres et en jouissent avec leur famille.

En 1784, Etienne Morin est juge civil, criminel et de police de la justice.

La paroisse ressort de la généralité de Moulin de l’échelon de Nevers et du grenier à sel de Saint- Saulge.

La superficie de la commune en 1790 est de 3020 hectares dont les deux tiers sont couvert de foret. L’industrie consistait principalement dans l’élevage du bétail et dans l’exploitation des bois.

A cette époque, la commune possède dans le bois de Chaillant 179 hectares dans lesquels les habitants le droit d’affouage dont le prix moyen est de 12 francs le lot.

La route nationale 77 de Nevers parcourt la localité dans toute sa longueur. La commune est desservie entre autre par une gare établie sur la ligne de chemin de fer de Nevers à Laroche, construite en 1877 où s’écoule le produit des forêts avoisinante.

Autrefois, un apport si tenait au mois d’août, le dimanche qui suit la fête de Saint Symphorien, patron de la paroisse et ses 4 foires étaient très fréquentées. Celle du 7 mai et du 29 octobre dataient du Moyen Age ; les deux autres des 7 janvier et 8 août avaient été octroyées par Louis XIV, à la demande du seigneur du pays. A la Révolution, la paroisse comptait 480 habitants, 698 en 1827 et 982 en 1857.

Les ressources
essentielles de Poiseux

Dès le Moyen Age, l’activité industrielle surpassait à Poiseux l’activité agricole, et les anecdotes ne manquent pas sur les moyens employés par ses habitants pour se procurer les denrées nécessaires en période de disette. Vrille, Marcy, Poiseux, les Martinets, Vingeux, la Belouze, Poissons, la Place, autant de forges, de moulins datant du XVe siècle, mais qui fermèrent au milieu du XVIIIe siècle, mais dont les vestiges jalonnent la Nièvre et ses affluents jusqu’à Guérigny, formant l’empire industriel de Babaud de la Chaussade.

La polyculture est la ressource essentielle de Poiseux.

Patrimoine Culturel de Poiseux

Les deux principales traditions 

La Pêche et la Chasse
La rivière reste également un bon endroit pour les pêcheurs ou les promeneurs.

La belle forêt de la Bertranges, sa haute futaie ; ses allées bien tracées, ses fontaines, ses animaux sauvages permettent également la satisfaction des nombreux chasseurs de la commune et d’ailleurs.

Prix des cartes de pêche :

  • 5,00 euros la journée pour 3 lignes
  • 40,00 euros pour les habitants de la commune.

La chasse : La Société de chasse donne aussi à ses adhérents l’occasion d’exercer leurs talents durant la saison. Les jours de chasse sont : les Mercredis et les Dimanches, il y a 12 à 15 actionnaires.

L'Etang Communal
Construit en 1974 sous la mandature de Louis FITY, au bas de la colline de Germenay. Alimenté par le ruisseau des Bourgelé, une retenue des eaux fut utilisée pour laver le minerai de fer extrait de la forêt toute proche, existait depuis le XVIIIe siècle.

Des travaux importants furent entrepris pour remodeler et rendre étanche le lit de l’étang et construire une digue munie d’un système de vidange.

Acquisition de 12 hectares 66 de terres pour une superficie du plan d’eau de 7 hectares. Longueur de l’étang 300m et hauteur 3,50 mètres au point bas.

L’étang est géré par la municipalité. Il a été aménagé au cœur de la campagne, entre les près et la forêt, il offre aux pêcheurs le calme et la détente.

L’étang fut rebaptisé le 23 septembre 2007 « Etang Louis FITY », ou une plaque souvenir apposé sur le bloc de pierre de Bourgogne rappellera que cette réalisation était née de l’ancien Maire.

Depuis quelques années à lieu des festivités locales : Brocante, concours de pêche, etc….

POISEUX et son objet d’art
La commune de POISEUX a pour unique objet d’art son Eglise qui possède toujours ses fresques.

L’Eglise de POISEUX a été construite au commencement du 12ème siècle. Elle était primitivement du style Roman, mais des remaniements importants qui ont eu lieu à la fin de la première moitié du 14ème siècle lui ont fait perdre en grande partie son caractère.

Abbé Nicolas BOON (1920/1981) curé de POISEUX de 1954 à 1969 « auteurs d’écrits spirituel, peintre et poète ».

On pourrait considérer le château de POISEUX comme un « objet d’art ». Il est entouré par deux bras de la Nièvre et son Donjon du 16ème siècle domine de sa hauteur la vallée. Durant la période estivale, POISEUX connaît l’animation des localités touristiques. Des résidences secondaires et le château de POISEUX, propriété privée appartenant à la RATP et exploité par la fondation « les enfants du métro », sert de colonie pour les enfants du personnel de la RATP depuis 1931, qui reçoit environ 350 enfants en juillet /août.

POISEUX petit village touristique
Dans le domaine touristique, POISEUX ne manque pas non plus d’arguments. Sa forêt offre aux promeneurs un cadre magnifique et la Nièvre est un lieu fort apprécié des pêcheurs.
Les amateurs d’édifice anciens vont satisfaire leur curiosité à la Fontaine des fées.

Quelques fêtes traditionnelles

Les cérémonies commémoratives

  • La Fontaine du bois « Anniversaire du Maquis » qui a lieu le 1er dimanche d’avril.
  • Le 8 Mai, le 11 novembre, la F.N.A.C.A. se déroulent ponctuellement.

Un certain nombre d’habitants y participent avec dignité, pour rendre hommage aux anciens combattants qui ont donné leurs vies pour que nous vivions libres aujourd’hui.

Le repas de Noël des anciens de la commune à partir de 68 ans.

L’arbre de Noël, 60 enfants sont concernés jusqu’à 11 ans.

Les logements à usage locatifs
11 locataires occupent actuellement nos bâtiments communaux. Les loyers restent la principale ressource communale. L’Auberge de la Poste est un bon rapport pour la commune. Toujours à votre service.

Les forêts
Des travaux d’entretien, de régénération, de reboisement de notre forêt communale sont faits tous les ans par l’O.N.F. dans le cadre de notre régime forestier. Il s’agit de laisser un patrimoine de qualité et en bon état pour nos enfants.